Contreforme

Pour réussir, visez bas

La Lettre circulaire · 097 ·

L’état actuel du Web, merveilleuse invention d’un idéaliste qui a cru à tort que l’humanité était aussi sage que lui, me fait penser à ce qu’écrivait David Foster Wallace sur la télévision :

C’est ce désir de séduire et de captiver des effectifs sans précédent qui fait de la télé la quintessence même de l’art bas. Mais basse elle ne l’est pas parce qu’elle serait vulgaire, lubrique ou imbécile. Car ces trois traits, que l’on constate souvent, ne sont qu’une conséquence logique de son besoin d’attirer et de contenter le Public. Et je ne dis pas non plus que la télévision est vulgaire et imbécile parce que les individus qui composent le Public le sont. Elle est ce qu’elle est pour la simple raison que les individus tendent à se ressembler comme des frères dans leurs intérêts vulgaires, lubriques et imbéciles et à différer résolument dans leurs intérêts raffinés, beaux et nobles. Ce n’est qu’une question de diversité syncrétique : la médiocrité n’est imputable ni au média, ni au Public.

David Foster Wallace, « E Unibus Pluram, la télévision et la littérature américaine », in Un truc soi-disant super auquel on ne me reprendra pas.

La vulgarité rassemblant davantage que la beauté, si vous voulez toucher un large public, ne parlez pas de littérature. Non seulement ne parlez pas de littérature, mais assurez-vous de viser bas, avec une ténacité qui vous distinguera à la cour de la laideur. Faites carrière dans la téléréalité, flattez ces producteurs qui flattent notre mauvais goût. Ils semblent avoir pour vocation de tourner en dérision un échantillon d’êtres humains choisis pour leur médiocrité, et de le montrer à un autre échantillon, tout aussi médiocre que le premier, mais que le piètre spectacle dont il se moque fait se sentir supérieur. Ingénieuse perversité.

Si la laideur vous réjouis tant, mais que vous ne l’assumez pas, choisissez au moins comme Martin Parr de la documenter à bonne distance. Vous aurez ainsi l’alibi de l’ironie pour vous prémunir contre les intellectuels et autres pédants, toujours prêts à juger le goût des autres. Et si un malin vous interroge, dites-lui la vérité : « Ce n’est qu’une question de diversité syncrétique… » Cette expression ne voulant rien dire, elle dit tout.